Posted on Leave a comment

Bien communiquer

La communication est au centre de notre monde. Multiplication des médias, stratégies de com’, business etc… Mais savons nous encore communiquer entre nous, humainement et de manière constructive ? Pourtant communiquer correctement à notre entourage et à notre environnement est essentiel. C’est notre lien aux autres et c’est à nous de l’adapter du mieux possible, de savoir dire les “bonnes” comme les “mauvaises” choses. Aujourd’hui je vous propose de faire le point sur les règles de bases qui font une bonne communication.

1- Une bonne communication : qu’est-ce que c’est ?

Une bonne communication est une communication efficace. C’est-à-dire un échange où le message passe dans son intégralité, avec le sens que vous lui donnez initialement, tout en respectant votre interlocuteur. Idéalement, c’est aussi un message authentique émotionnellement, c’est-à-dire qui concorde avec vos ressentis profonds. C’est aussi une adéquation entre le verbal, et le non-verbal. Et oui ! Pour fausser une communication, rien de mieux qu’une injonction paradoxale. Par exemple dire “oui tout va très bien”, alors que notre corps et nos émotions traduisent “je suis très en colère et blessé”.

2- Toujours parler de soi

Sur le plan relationnel , la règle la plus importante est de toujours parler de soi, de ses ressentis propres. Et ce, même en situation conflictuelle. Par exemple, si quelque chose vous agace, vous blesse venant d’un ami, partenaire, parent, communiquez en vous centrant sur vous. “Je me sens triste, blessé de la situation”. Et non sur le comportement de l’autre “tu fais comme ci ; pas assez comme ça…”. Cela nécessite d’être en pleine conscience de ses émotions, de les accepter, et d’oser les partager aux autres. J’ai pour habitude de le dire aux personnes que j’accompagne : quand on parle de soi, on ne se trompe pas ! Si on se centre sur ce qui ne va pas chez l’autre, et qu’on lui renvoie exclusivement cela, la personne en face se sent agressée ou remise en cause. Vous n’obtiendrez rien d’autre que de l’agressivité ou du repli en retour.

3- Reformulation

Quand un message passe difficilement ou est mal compris, reformulez autant de fois que nécéssaire. Ne soupirez pas d’agacement, ne vous braquez pas ! Ce qui peut être simple pour vous ne l’est pas forcément pour autrui. Posez également la question : “est-ce que ce que je suis en train d’expliquer est flou ou plutôt ok pour toi”?

4- Respecter les temps de parole de chacun

Cela peut paraître évident et pourtant, aux prises avec une conversation émotionnellement intense, nous avons parfois du mal à laisser de la place à l’autre. Dans les moments où vous abordez les sujets délicats, n’hésitez pas à dédramatiser de manière ludique et humoristique avec l’idée du du “bâton de parole“. Et là vous vous dites mais qu’est ce que c’est encore que ça ? Simplement une petite technique pour respecter les temps de chacun: prenez un objet (une pomme, un stylo…) constituant votre bâton de parole. Celui détenant l’objet est celui qui parle. Une fois son intervention terminée, il passe l’objet à l’autre qui peut à son tour s’exprimer sans être interrompu. Stratégie très efficace en famille !

5- Se centrer sur l’essentiel

Distinguer ce qui doit réellement passer de ce qui est superflu. Bien souvent, nos conversations ou discussions sont parasitées par des sujets venant s’ajouter aux fur et à mesure au thème initial. Ce dernier peut même s’en retrouvé oublié ! Alors on se focalise sur l’essentiel et on recentre la conversation si besoin en rappelant l’objectif initial de notre échange.

Et voilà pour les 5 règles de bases que j’avais envie de vous partager aujourd’hui. Cependant n’oubliez pas que ce qui fait qu’un fonctionnement est ok c’est la souplesse de celui-ci ! Ne soyez pas trop rigides dans ces règles ou trop exigeants avec vous et les autres. Suivez avant tout votre instinct car il est souvent bon!

Ma dernière vidéo youtube

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *